Construction d’un gymnase de type B pour le collège Aliénor d’Aquitaine

2011 - BORDEAUX (33) - Concours : non lauréat
MAÎTRE D’OUVRAGE : CONSEIL GÉNÉRAL DE LA GIRONDE - MONTANT : 3 000 000 € HT - MISSION DE BASE + SSI + SIGNALÉTIQUE - SURFACE UTILE : 1 950 M2
ASSOCIÉS : ECCTA - bet généraliste

OPÉRATION BBC


college alienor 1

Le gymnase bénéficie d’une situation remarquable, toutefois complexe à gérer : il est la transition entre l’espace de la place André Meunier et les abords construits. Le bâtiment doit donc participer au dynamisme et à l’animation d’une place en pleine mutation, en être l’un des instigateurs. Ainsi, l’une des intentions les plus forte a été de créer un rapport entre le dedans et le dehors.

Le souhait de l’équipe a été de concevoir la volumétrie la plus simple et épurée possible. Le constat de l’hétérogénéité du site a abouti au dessin d’un volume parallélépipédique aux lignes droites affirmées. Il semblait évident que plus le volume serait simple, mieux il serait inscrit dans le lieu.

Un concept simple : celui du volume cubique. Toutefois, il était important que ce volume, si rigide soit-il, soit en harmonie avec les autres bâtiments.

college alienor 2

Les proportions du bâtiment étant importantes (43 m de long x 38 de large x 10 m de haut), il était nécessaire d’atténuer son impact. Notre choix s’est porté sur une vêture en habillage constitué de métal déployé teinté beige aux nuances dorées. Cette teinte a non seulement l’avantage de rendre le bâtiment lumineux, mais également, rappelle celle de la pierre environnante.
La mise en œuvre de cette seconde façade confère au bâtiment un réel dynamisme : la maille alterne différentes densités et est entrecoupée par des « lanières », lignes biaises de même aspect et de même teinte, qui s’enroulent autour du bâtiment. Le bâtiment vit au rythme de la place et change d’aspect en fonction des heures de la journée, des saisons, du temps. Les reflets sont plus ou moins contrastés, plus ou moins brillants.

Quand la nuit tombe, le bâtiment perpétue ce dynamisme et ce mouvement impacté sur la place en révélant les silhouettes des pratiquants. Il semblait naturel pour l’équipe que les activités à l’intérieur des salles devaient se « donner en spectacle » à l’extérieur, en ne se dévoilant pas entièrement, d’où l’effet de filtre induit par la maille. Outre l’éclairement naturel pour le confort des usagers, les percements dans les façades des salles participent au dynamisme par leur positionnement aléatoire.
college alienor 3

Le projet proposé est le fruit de multiples réflexions visant à allier confort des utilisateurs, et animation de la future place André Meunier dont il sera l’un des éléments les plus visibles en fond de scène. La place met en valeur le bâtiment et réciproquement.

Le jour, c’est un cube de métal dont la seule modénature évoque le mouvement et le dynamisme de ce qui se passe à l’intérieur ; La nuit, l’enveloppe s’efface et la lumière filtrée par le jeu aléatoire des ouvertures et les différents filtres de la façade laissent entrevoir des formes qui dansent.

college alienor 4